Si votre implication à la vieille Chéchette est de plus en plus importante, que ce soit en faisant des permanences régulières au bar ou par votre investissement dans l’une des bulles, vous pouvez envisager de devenir coopérateur·rice.

C’est un engagement et une responsabilité supplémentaires par rapport aux autres bénévoles. Être responsable du fonctionnement général et de l’esprit du lieu est une autre étape que celui de participer. Actuellement nous sommes 36 coopérateur·rices.

Il est possible de devenir coopérateur·rice à n’importe quel moment de l’année ; il suffit de le demander par mail ou directement à un autre coopérateur·rice. A chaque AG annuelle (début juin), on acte l’entrée des nouveaux coopérateur·rices de l’année.

En pratique, il s’agit d’acheter une part (au minimum) de la coopérative (50 €), que vous pourrez récupérer si jamais plus tard vous ne souhaitez plus en faire partie. Mais plus que verser de l’argent dans le projet, être coopérateur·rice implique surtout d’adhérer aux valeurs de la Chéchette et de s’engager à s’y investir.