La vieille Chéchette est un projet collectif, à l’initiative de la coopérative Champ Libre. Elle ouvre ses portes le 3 mai 2016, après six mois de chantier participatif avec le collectif mit (quelques photos en bas de page).

C’est un lieu convivial et engagé, à la fois café et bouquinerie de qualité, incarnant les principes de l’économie sociale et solidaire. La vieille Chéchette se veut également un point de croisement offert à des initiatives éclatées, formant des collaborations avec d’autres associations et collectifs, afin de s’inscrire dans un réseau.

Elle tire son nom d’un livre pour enfants écrit par Louise Michel. L’histoire d’une vieille un peu laide et sauvage, qui vit en marge d’une société qui se moque d’elle.

En trois ans d’existence, la vieille Chéchette a évolué au gré des énergies bénévoles et de l’investissement de ses coopérateur·rices. Depuis l’année dernière, elle a repensé son fonctionnement interne pour permettre une meilleure répartition des forces. Inspirée et formée aux principes de la sociocratie, notamment grâce à collectiv-a, elle a créé différentes équipes, appelées des « bulles », qui travaillent autour de plusieurs domaines nécessaires pour faire vivre et évoluer le lieu.

La vieille Chéchette est indépendante, sans subvention ni sponsor. Nous ne vivons cependant pas dans un monde gratuit et elle n’est pas auto-suffisante : le loyer et autres frais (électricité, chauffage, entretien, Sabam, etc.) sont payés grâce aux revenus du café.

Ci-dessous, quelques photos du chantier de la Chéchette