Actualités

18h : projection du film « A l’usage des vivants » et présentation du collectif Getting the Voice Out

Le documentaire « A l’usage des vivants », réalisé par Pauline Fonsny, raconte une histoire vieille d’une vingtaine d’années : celle de Semira Adamu, assassinée par des policiers lors d’une tentative d’expulsion. Il fait dialoguer les écrits de la poétesse Maïa Chauvier et de Semira elle-même.

https://gsara.be/catalogue/

Getting The Voice Out est un collectif qui soutient les luttes à l’intérieur des centres fermés en faisant sortir la voix des personnes détenues. Getting The Voice Out a choisi de mener la lutte sur le terrain des centres fermés. Ces prisons détiennent administrativement des migrant-e-s défini-e-s par le pouvoir en place comme des « intru-se-s », des “indésirables” qu’il faut enfermer et expulser, parce qu’ils/elles ont un jour « osé fouler le sol sacré » de l’Europe.

Des associations et des politiques nous parlent « d’humaniser » ces centres. Or, tant qu’il s’agira de gérer des flux migratoires, il faudra contrôler ceux et celles qui ont le droit d’entrer, de rester ou de sortir. Les politiques continueront de générer des différences arbitraires entre les “bons” et les « mauvais » migrants. Qu’elle soit décrétée « humaine » ou non, cette gestion installera toujours des militaires, des barbelés, des murs visibles et invisibles pour surveiller les frontières européennes ; la répression restera quotidienne et il y aura toujours des personnes enfermées dans la crainte d’une expulsion imminente. Personne ne doit s’arroger le pouvoir de décider la manière dont nous pouvons vivre, ni les lieux qui nous sont autorisés.

L’accès aux informations concernant les centres fermés est quasiment inexistant. Les seuls points de vue que l’on peut entendre à travers les médias dominants sont ceux des autorités qui enferment et expulsent, jamais les voix de celles et ceux qui subissent ces politiques. L’information reste largement conditionnée par la course à l’audience, le politiquement correct et les intérêts du pouvoir en place.
Les objectifs de GVO consistent à faire sortir la voix des détenu-e-s concernant leurs conditions d’enfermement et d’expulsion, ainsi que de témoigner des résistances qu’ils et elles mènent dans ces prisons.
GVO se positionne contre toutes les formes d’enfermement, pour l’abolition des frontières, la liberté de circulation et d’installation !

Nous sommes autofinancés et autogérés.

Si vous souhaitez nous faire un don : Triodos, BE16523080189874.

Merci !

Date

Déc 09 2021
Expired!

Heure

18 h 00 min - 20 h 00 min
La Vieille Chéchette

Lieu

La Vieille Chéchette
Bruxelles
Défiler vers le haut